Depuis 2011 on célèbre le 30 avril la journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité. Un thème que l’on a trop souvent tendance à associer de façon réductrice au handicap, en corrélation avec l’idée de « l’accès à tout pour tous » promulguée dans la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Or mobilité et accessibilité concernent aussi les personnes âgées, malades, accidentées, avec des bagages, une poussette, les femmes enceintes… Le panel est vaste !

Par ailleurs, cela renvoie à un périmètre d’application très large : cadre bâti, transports, voirie, école, entreprise, emploi, administration, soins, sport, culture, loisirs… Bref tous les aspects de la vie du citoyen sont impliqués.

En septembre 2006, la Délégation Interministérielle aux Personnes Handicapées a pris l’initiative de réunir différents ministères afin qu’ils élaborent une définition commune de l’accessibilité : « L’accessibilité requiert la mise en œuvre des éléments complémentaires, nécessaires à toute personne en incapacité permanente ou temporaire pour se déplacer et accéder librement et en sécurité au cadre de vie ainsi qu’à tous les lieux, services, produits et activités. La société, en s’inscrivant dans cette démarche d’accessibilité, fait progresser également la qualité de vie de tous ses membres. »

De toutes ces réflexions a émergé le domaine de la conception universelle, définie comme une « stratégie visant à rendre des environnements, des produits, des technologies et des services d’information et de communication accessibles et utilisables par tous, y compris les personnes handicapées, dans toute la mesure du possible ».

Cette journée du 30 avril est donc l’occasion de rappeler que travailler à rendre les différentes facettes de nos sphères de vie accessibles à tous ne doit pas être envisagé comme une obligation réglementaire et une contrainte imposée par et pour l’Autre. Il s’agit d’une nécessité humaine qui nous est aussi profitable.

En ce jour symbolique et pour les jours à venir, engageons-nous à être collectivement créateurs d’égalité !