La dépression, parlons-en… - E-Hlab.com
dépression, OMS, Organisation Mondiale de la Santé, santé mentale, troubles mentaux, santé, parole, tabou, préjugé, discrimination, préjugés
58952
single,single-post,postid-58952,single-format-standard,qode-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.3, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

La dépression, parlons-en…

Affiche OMS dépression : parlons-enVendredi 7 avril : Journée mondiale de la santé. Cette date marque l’anniversaire de la création de l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé. En 2017, le thème mis à l’honneur est la dépression. Un sujet loin d’être anecdotique car la dépression touche plus de 300 millions de personnes dans le monde, un nombre qui ne cesse d’augmenter depuis ces dernières années. Et nul n’est épargné : la dépression touche les personnes de tous les âges, de tous les horizons et de tous les pays.

 

 

 

 

Une détresse souvent tabou, victime de nombreux préjugés et de discriminations. Une maladie pourtant bien réelle et il est capital d’encourager les personnes touchées à en parler et à chercher du soutien auprès de leurs proches et auprès des professionnels de la santé. « Le fait de parler à une personne de confiance est souvent le premier pas vers le traitement et la guérison » indique le Docteur Saxena, Directeur à l’OMS du Département santé mentale et abus de substances psychoactives. Une parole et un traitement via des médicaments antidépresseurs, des thérapies par la parole ou d’une association des deux, nécessaires pour retrouver une vie productive, épanouie et sereine, professionnellement et personnellement.

 

C’est tout l’enjeu de la campagne « Dépression : parlons-en » lancée par l’OMS jusqu’en octobre 2017 : libérer la parole en luttant notamment contre la stigmatisation continuelle des troubles mentaux qui reste un obstacle et empêche les personnes de demander de l’aide, et ce dans le monde entier. Une campagne à laquelle chacun, pouvoirs publics, associations, médias, médecins, enseignants, parents,… peut participer et que chacun peut relayer. Tous ensemble « piétinons les préjugés » associés à ce trouble.

 

Piétinons les préjugés – Dépression : il vaut mieux s’éloigner des personnes dépressives pour ne pas être affecté soi-même – FAUX (campagne réalisée par E&H LAB)

 

 

Piétinons les préjugés - Dépression : il vaut mieux s'éloigner des personnes dépressives pour ne pas être affecté soit-même

 

Piétinons les préjugés - dépression : La dépression n’est pas contagieuse. Plusieurs facteurs liés à l’hérédité, à la biologie, aux événements de la vie ainsi qu’au milieu et aux habitudes de vie interviennent dans la dépression. Prise en charge au plus tôt la dépression se soigne bien de nos jours. En parler, c’est aisé !

 

 

Tous les renseignements sur : http://www.who.int/campaigns/world-health-day/2017/fr/

 

Et si vous pensez être déprimé surtout n’ayez pas peur : demandez de l’aide.

 

 

E-HLAB
Pas de commentaires

Laissez un commentaire