La qualité de vie au travail : quésako ? - E-Hlab.com
QVT, Qualité de vie au travail, bien-être, entreprises
59048
single,single-post,postid-59048,single-format-standard,qode-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-1.3, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,grid_1300,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

La qualité de vie au travail : quésako ?

Agence dossiers vie au travail

En juin 2013, l’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (ANI) a définit la notion de qualité de vie au travail (QVT) : « les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci, déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte. »

 

 

Inscrite dans la loi Rebsamen du 17 août 2015, la qualité de vie au travail a pour but de reconnaître l’engagement des salariés au travail et à le soutenir.

 

De plus en plus d’entreprises intègrent la QVT comme un indicateur de prévention des risques professionnels. Les entreprises qui sont engagées dans une démarche de QVT ont un taux d’absentéisme moindre. Il est également intéressant de souligner que le présentéisme à outrance impacte la QVT. Le présentéisme peut être une tendance à travailler plus que raisonnable aboutissant à des impacts sur la santé et la performance, ou bien un présentéisme « contemplatif » ou « stratégique », qui est une présence sur le lieu de travail sans efficacité.

 

Comment se lancer ?

 

Plusieurs étapes à suivre :

 

1- Réaliser un diagnostic

Analyser les données existantes : taux d’absentéisme, politique de gestion des risques…

Comparer la réalité des faits avec la perception qu’ont les salariés de leur environnement de travail, à l’aide d’un questionnaire, à choisir en fonction de l’entreprise. Cette première phase est une occasion de communiquer sur le lancement d’une démarche de QVT.

 

2- Partager le diagnostic

Il est important que les participants aient un retour, qu’ils comprennent l’intérêt de la démarche et qu’ils soient impliqués dans sa mise en œuvre.

 

3- Elaborer un plan d’action en veillant à l’adapter à l’entreprise et aux métiers qui la composent.

Les collaborateurs peuvent être associés à la mise en place de ce plan d’action en les faisant participer à un groupe de travail ou comité de pilotage.

 

Plus d’informations :

https://www.anact.fr/10-questions-sur-la-qualite-de-vie-au-travail

https://www.anact.fr/choisir-un-questionnaire

http://www.novethic.fr/empreinte-sociale/conditions-de-travail/isr-rse/la-qualite-de-vie-au-travail-une-demarche-innovante-qui-peine-a-s-imposer-143485.html

E-HLAB
Pas de commentaires

Laissez un commentaire