Coup de projecteur sur le Groupe Transdev un des partenaires de la campagne Piétinons les Préjugés. Une interview de Béatrice JUNG, Directrice RSE.

 

1. Directrice de la RSE, la qualité de vie au travail et le respect du potentiel humain sont au centre de votre mission, comment pilotez-vous la stratégie groupe?

Jean Marc Janaillac, PDG, a affirmé en 2015 l’importance de « l’humain » dans la culture d’entreprise du Groupe Transdev. La RSE est rattachée aux RH et nous travaillons pour développer des valeurs clés (performance, agilité, inclusion et solidarité) au travers de nos 83 000 collaborateurs et nos clients. Notre crédo est de « s’occuper de l’humain pour mieux faire notre métier »,  la RSE est un révélateur qui fait désormais partie de notre ADN.

Ma mission s’articule autour de trois enjeux :
– révéler l’existant et « insufler la RSE» au bon endroit afin de traiter des sujets tels que l’absentéisme, l’amélioration des postes de travail, le développement durable.
– agir sur les leviers de la culture d’entreprise et du management. Une démarche transversale est menée avec les IRP* pour inter-agir sur l’organisation socio-économique du travail, le principe étant de s’occuper au mieux de « l’humain » pour mieux faire notre métier et satisfaire les usagers
– travailler à la mise en œuvre d’actions de sensibilisation visant à promouvoir la diversité et la qualité de vie au travail. La Campagne Piétinons les Préjugés en est un bon et récent exemple.

 

2. Partenaires de la campagne « Piétinons les Préjugés », le Groupe Transdev a en effet bénéficié d’une journée de sensibilisation et de prévention en novembre dernier au siège de l’entreprise. Quels sont les retours d’expérience et l’évaluation de cet engagement ?

La journée a été un succès : présence des salariés, enthousiasme lors de la projection du film « Miroir de mon âme », mobilisation autour du dispositif tactile… sur les 500 collaborateurs du siège la moitié ont participé à l’opération. L’objectif a donc été atteint : sensibilisation, échanges entre les collaborateurs, plus de cent réponses au questionnaire… le contrat a été rempli
Maintenant, notre objectif est de créer un Kit « Piétinons les Préjugés » qui sera déployé sur l’ensemble de notre réseau France. La méthode du siège est de repérer des expériences pilotes vertueuses et de les faire rayonner.
Ressembler aux personnes que nous transportons est un enjeu majeur de notre stratégie. La campagne « Piétinons les Préjugés » nous accompagne dans cette démarche et renforce notre  capacité d’inclusion.

 

3. Quels sont les enjeux RSE que vous souhaitez adresser en 2016 et dans les années à venir ? Avez-vous des projets à l’international ? 

L’objectif 2016 est de consolider les valeurs fondatrices  de la  RSE : maintien dans la parité, inclusion, bien être au travail et  performance.
Sur le plan international, nous sommes présents dans 19 pays, une communauté que nous accompagnons déjà dans le développement d’actions locales, de mises en lien, de partage d’expériences.
Dans les trois prochaines années mon ambition est de « planter les bonnes graines » de la RSE de manière généralisée avec méthode et efficacité. Je souhaite révéler et structurer les bonnes pratiques, les fruits de ce travail vont créer des « facilitateurs » qui sont au centre de nos relations clients et donc de la performance du groupe.
Dans ces conditions, je pense que ma mission prendra tout son sens : participation à la stratégie groupe, mise en valeur et diffusion des initiatives du terrain, fierté des salariés   d’appartenir à une mission de service publique. In fine, je  souhaite que chaque collaborateur devienne un acteur de la RSE, une des clés de réussite de cette aventure.