Comment une entreprise peut-elle être d’utilité sociale ? (ESUS)

La relation entre entreprises privées et une mission sociale peut être surprenante encore aujourd’hui car il n’est pas communément admis qu’une structure privée puisse avoir une utilité sociale. Le statut juridique semble prévaloir sur le reste.

Prévu par la loi sur l’économie sociale et solidaire, le statut ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) est bel et bien inscrit dans le code du travail et est délivré par la DIRECCT.

(Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Il permet de mettre en lumière des entreprises qui œuvrent au quotidien en faveur de l’ESS (économie sociale et solidaire). Pour obtenir ce label, les entreprises doivent rechercher un but d’intérêt général ou d’utilité sociale.

Ces entreprises labellisées, du fait de leur mission et de leurs engagements, sont éligibles aux financements solidaires et les investisseurs bénéficient d’une fiscalité avantageuse de réductions d’impôts.

Le fonctionnement d’une entreprise dite ESUS est assez proche de celui d’une association. Quand l’association ne peut générer de bénéfice, l’ESUS, elle, doit réinvestir la majeure partie des bénéfices produits dans des projets sociaux ou sociétaux.

Dès sa création, E&H LAB s’est donnée pour mission de faire évoluer les perceptions sociales et professionnelles sur les grands enjeux de société et notamment sur le handicap. Une partie des actions de la société E&H LAB est mise au service de l’utilité publique ; en faveur de l’évolution des mentalités et du vivre ensemble.

L’obtention du label ESUS est une marque de reconnaissance de la mission et du travail que nous accomplissons depuis 8 ans, ensemble avec nos parties prenantes dans un seul but : celui de construire une société plus inclusive.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •